Pot-au-feu japonais au bouillon de tomate séchée

La saison de pot-au-feu est arrivée. Au Japon, nous avons un équivalent, le Nikujyaga (肉じゃが). Niku signifie viande, et Jyaga pomme de terre. Il y a moins de viande que dans le pot-au feu, et l’on ajoute du Konjac (ou Shirataki), ce qui en fait alternative un peu moins grasse.

La recette traditionnelle du pot-au-feu japonais utilise du Dashi (bouillon de poisson et d’algue séchés), mais ce n’est pas forcément facile à trouver en France. Il y a bien des magasins asiatiques où l’on peut trouver du Dashi en poudre, mais je ne vous le conseille pas. Il existe une astuce, qui est de remplacer le Dashi par de la tomate séchée. Le bouillon obtenu se marie bien avec la sauce japonaise.

 

 INGRÉDIENTS pour 2 personnes

  • 1 gros oignon
  • 1 carotte de bonne taille
  • 2-3 pommes de terre
  • 1 tranche d’échine de porc (ou de la viande de bœuf, type pot-au-feu, en quantité équivalente)
  • 80-100g de Konjac (ou Shiritaki)
  • 450 ml d’eau
  • 4-5 tomates séchées
  • 3 cuillers à soupe de saké ou vin blanc
  • 3 cuillers à soupe de sauce soja
  • 2 cuillers à soupe de sucre de canne complet
  • 1 cuiller à soupe d’huile (préférer une huile peu odorante)

Préparation (40 mins)

  1. Couper en morceaux la viande,  l’oignon, la carotte et les pommes de terre.
  2. Couper les tomates séchés en six (c’est plus facile avec des ciseaux).
  3. Nettoyer le Konjac à l’eau.
  4. Faire revenir la viande à feu moyen dans une casserole huilée.
  5. Mettre tous les légumes et le Konjac dans la casserole et ajouter l’eau, les tomates séchées et le saké (ou vin blanc).
  6. Écumer le bouillon puis couvrir pendant 20 min.
  7. Ajouter la sauce soja et le sucre, puis laisser cuire pendant 10 min supplémentaires.

Pour que le goût du bouillon diffuse bien dans tous les ingrédients, l’idéal est de laisser reposer dans la casserole feu éteint pendant au moins 1h, puis de réchauffer avant de servir.

Share Post :

More Posts

Leave a Reply